Sommaire

2 - Finis les ingrédients "prêts à cuire"

Si auparavant, lorsque la loi est sortie en 2014*, les produits prêts à cuire** pouvaient entrer dans la composition d'un plat indiqué sur la carte "fait maison", celle-ci a évolué depuis et la mention ne concerne plus que les produits crus transformés sur place. Autrement dit : non cuits et non dénaturés par quelque procédé que ce soit. L'ajout d'un additif n'est d'ailleurs possible que s'il s'agit de produits naturels comme le sel, et en vue de conserver un produit brut.

Seules exceptions : les produits comme les pâtes, les fromages, le pain, les condiments, épices et aromates, le café, le chocolat, le thé, les salaisons, saurisseries et charcuteries, à l'exception des terrines et des pâtés, les vins et alcools peuvent "arrivés tout faits".

Et aussi : les abats peuvent être achetés blanchis, la choucroute déjà fermentée, et les fonds de sauce (fonds blancs, bruns et fumés) déjà préparés. En revanche, si le plat est composé exclusivement de ces produits, il ne peut pas être présenté comme fait maison.

* la loi a été retravaillée et simplifiée avec des conditions d'application qui se sont durcies depuis avril 2015** épluchés, tranchés, coupés, hachés, nettoyés, désossés, taillés, fumés, congelés, surgelés…

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.