Conditions climatiques, crise sanitaire… La Fédération nationale des épices, aromates et mélanges technologiques met en garde contre "des pénuries majeures" et une "flambée des prix" des épices.
Epices : celles qui pourraient coûter plus cher au supermarché

Des chamboulements sont à prévoir au rayon "épices". Dans les supermarchés, ces produits pourraient bientôt venir à manquer ou voir leur coût exploser. Dans un communiqué, la Fédération nationale des épices, aromates et mélanges technologiques (FEDEMET) a récemment alerté sur des "pénuries majeures et flambée des prix pour les épices et mélanges pour assaisonnement", une information relayée par BFM Business. En cause : l’explosion du prix des matières premières depuis l’année dernière.

Pourquoi les prix flambent-ils ?

Conditions climatiques, production désorganisée en raison de la crise sanitaire... Plusieurs facteurs sont responsables de cette hausse des prix. Ainsi, comme l’indique la fédération, "une pluviométrie inhabituelle dans la zone Asie-Pacifique, première région productrice au monde, a conduit à de mauvaises récoltes pour de nombreuses plantes aromatiques et épices, dont le volume est significativement plus faible". A cela, s’ajoute encore "le manque de main d'œuvre et le ralentissement général de la production" liée à la pandémie de coronavirus et toutes ces répercussions sur le fret maritime. Dernière raison, invoquée par BFM Business : le rappel massif de produits alimentaires l’été dernier, lié à une teneur en oxyde d’éthylène trop élevée. Plus de 10 000 références, parmi lesquelles des épices, ont dû être retirées des rayons.

Une situation partie pour durer, selon la FEDEMET, qui annonce qu’à "ce jour, aucune perspective d’amélioration n’est prévisible". Elle qui pourrait, à terme, se répercuter sur le ticket de caisse des consommateurs.

Découvrez dans notre diaporama les épices dont le prix au supermarché risquent le plus d’augmenter, selon la Fédération nationale des épices, aromates et mélanges technologiques.

L’ail Chinois premier choix

1/5
L’ail Chinois premier choix

L’ail Chinios premier prix fait partie des matières premières des épices les plus touchés par la hausse des prix. Selon la fédération des épices, son prix a augmenté de 54% depuis l’année dernière.

Le piment du Mexique

2/5
Le piment du Mexique

Parmi les matières premières des épices touchées par la hausse des prix, on trouve également le piment du Mexique, dont le prix a augmenté de 60% en une année.

Le poivre du Vietnam

3/5
Le poivre du Vietnam

Le prix du poivre du Vietnam a lui aussi bondi en un an, selon la Fédération nationale des épices, aromates et mélanges technologiques : il a bondi de 66% depuis 2020.

Les clous de girofle de Madagascar

4/5
Les clous de girofle de Madagascar

Les clous de girofle de Madagascar sont les plus touchés par cette hausse des prix. Selon la Fédération nationale des épices, leur coût a augmenté de 70% depuis l’année dernière.

Envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.