En 2019, près de la moitié des Français possède un contrat d'électricité en option tarifaire Heures Pleines - Heures Creuses (HPHC). Si ce système comporte de nombreux avantages, il n'est toutefois pas toujours intéressant. Comment choisir alors la meilleure option ?
Electricité : le système des heures creuses est-il forcément rentable ?IllustrationIstock

Générer des économies. Telle est la promesse de l’offre d’électricité Heures pleines - heures creuses, proposé par les fournisseurs d’électricité. Elle consiste à accepter de payer plus cher son kilowattheure d’électricité (et son abonnement) lors des périodes de fortes de demandes, en échange d’une réduction sur les heures moins prisées, comme la nuit ou la pleine journée.

Électricité : des heures différentes en fonction des communes

Les plages horaires du système, géré par Enedis (ex ERDF), ne sont pas le même d’une commune à l’autre. Il en existe en effet 3 voire 4 "en fonction des conditions d'exploitation et de la capacité locale du réseau de distribution", indique la filiale d’EDF à Capital. Le choix n’est toutefois pas laissé aux particuliers puisqu’une période leur est imposée. Celle-ci est stipulée sur la facture d’électricité. Seule obligation ? Elles doivent se répandre sur au moins 8 heures dans la journée (obligatoirement entre 12 heures et 17 heures ou entre 20 heures et 8 heures).

Objectif de cette offre tarifaire ? I nciter les clients à décaler leur consommation sur des créneaux moins tendus (soit en matinée et début de soirée selon Enedis) - et éviter de créer ou d’aggraver les pics de consommation trop élevés.

Les personnes possédant un compteur classique se verront ainsi attribuer une plage creuse aléatoire, sur l’une de celles que propose la ville.

En revanche, si vous disposez d’un compteur intelligent Linky, votre plage vous sera donnée aléatoirement, sur n'importe quelle plage horaire du pays.

Cela a-t-il toutefois une incidence sur votre consommation et vos finances ?

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les ! (contenu sponsorisé)

Vidéo : Un risque de hausse de votre facture d'électricité de 30 € à 60 €

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.