En caisse ou à la pompe, les tarifs ne cessent d'augmenter et pèsent de plus en plus lourd sur vos économies. Hélas, il est fort probable que vous ne soyez pas au bout de vos peines…
IllustrationIstock

Tout ce que vous allez payer plus cher : l’électricité

Le gouvernement s’y était engagé en fin d’année 2018, les tarifs de l’électricité ont été gelés toute la durée de l’hiver. Cette situation, mise en place dans l’espoir d’apaiser la colère des "gilets jaunes", ne saurait cependant durer : d’après le ministre de la Transition écologique et solidaire, plus de 25 millions de foyers devraient bientôt être frappés par une forte hausse des tarifs.

En pratique la progression des prix, qui aurait du intervenir début février rappelle Le Figaro, devrait survenir "sans doute à la moitié de l’année", a expliqué François de Rugy, sur le plateau de CNEWS. La commission de régulation de l’énergie (CRE) s’est prononcée en faveur d’une hausse de 5,9%, ce qui représenterait 85 euros de plus à payer chaque année pour un ménage qui se chauffe à l’électricité.

Contraint de suivre les recommandations du CRE, au risque de s’exposer à des recours devant le Conseil d’Etat dans le cas inverse, le gouvernement pourrait cependant baisser la TVA et les autres taxes qui pèsent sur les prix de l’électricité, souligne Le Figaro. Une telle initiative permettrait notamment de minimiser l’impact sur le pouvoir d’achat des Français, au détriment cependant du financement de la transition écologique… Un sujet sur lequel François de Rugy n’a pas tenu à s’exprimer.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.