Même si les services publics et nombreuses personnes redoutent déjà une canicule, la hausse du mercure fait des heureux. Certains secteurs ont vu leur chiffre d’affaire exploser cette dernière quinzaine, quand d’autres sont déjà en rupture de stock... Mais à qui profite la chaleur de ces derniers jours ? La réponse en images. 

Les climatiseurs et ventilateursLa vente de climatiseurs et de ventilateurs a augmenté de près de 400% en l’espace de 15 jours. Beaucoup de magasins sont déjà en rupture de stock. L'usage trop intensif de ces appareils a dopé la consommation d'électricité française de près de 2000 mégawatts, soit l'équivalent de 1.5 fois la consommation de Paris intramuros. Les piscines publiques La fréquentation des piscines a doublé par rapport au mois de juillet 2012. Les plages horaires ont même été étendues pour faire face à cette recrudescence. Les glacesLes traditionnelles glaces pour lutter contrer les épisodes de grande chaleur sont très tendance. Les boutiques sont prises d'assaut et de nombreux camions de glaces circulent dans les rues de la capitale. Le commerce parait prospère. Les terrasses de caféQui n'apprécie pas de siroter une boisson rafraîchissante à l'ombre d'une terrasse de café ? Malgré les vacances et de nombreux départs, les terrasses ne désemplissent pas. La crème solaireAvec le soleil de plomb, ceux qui profitent de la bronzette rechechent à se protéger et ne négligent pas la crème solaire, privilégiant des indices forts. Les cinémasUne hausse de la fréquentation des cinémas a été constaté. La raison, des salles climatisées et obscures pour ne pas subir les rayons de la mi-journée. Pour les plus téméraires, de nombreuses projections sont organisées en plein air sur la capitale. Les anti-moustiques

©

Qui dit température élevée la nuit dit souvent moustiques. Là encore, la consommation de spray, crème, lotion ou lampe anti-moustiques est en forte augmentation. 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet