Vous venez de toucher une forte somme d'argent et ne voulez pas attendre pour rembourser vos différents crédits en cours. Cela est bien souvent possible. Cependant, des pénalités peuvent vous être réclamées. Sachez ce qui vous attend et comment vous y prendre. 

1 – Les règles du crédit anticipé

Lorsque vous empruntez une somme d'argent à une banque ou un organisme de crédit, vous vous engagez à les rembourser sous forme de mensualités avec des intérêts pendant une durée déterminée. Vous pouvez à tout moment solder ce prêt sans en attendre le terme.

Pour un crédit à la consommation : depuis 1989, il est tout à fait possible de rembourser de façon anticipée en partie* ou totalement la majorité de vos crédits à la consommation. Aucune indemnité, à l'exception de certains crédits amortissables**, ne peut alors vous être demandée (pour les contrats signés à partir de 1990).

Pour un crédit immobilier : sauf mention contraire incluse dans le contrat de crédit, la plupart d'entre eux prévoit le remboursement anticipé, mais très souvent avec des pénalités. Le remboursement peut être soit total, soit partiel.

* l'organisme de crédit est en droit de refuser un remboursement partiel anticipé inférieur ou égal à trois fois le montant de l’échéance à venir. Cela doit être indiqué dans le contrat de prêt. ** Depuis le 1er mai 2011, en cas de remboursement d'un crédit à la consommation amortissable d'un montant qui dépasse 10 000€, l'organisme de crédit peut demander des pénalités qui ne peuvent dépasser 1 % du restant dû du prêt.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.