Depuis le 1er février 2021, les supermarchés et centres commerciaux sont exposés à de nouvelles contraintes dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Produits non essentiels, jauges, exceptions... Qu'est-ce que cela change pour vous, au juste ?
Covid-19 : ce qui change dans les centres commerciauxIllustrationIstock

Vendredi 29 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Pas de reconfinement certes, mais un contrôle plus sévère des frontières françaises et de nouvelles règles dans les grandes surfaces. En effet, le locataire de Matignon a déclaré que l'ensemble des centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20 000 mètres carré seraient contraints de fermer leurs portes, afin d'éviter "le brassage des populations".

D'après Ouest France cette mesure sanitaire concerne les grandes enseignes comme Ikea, ou les boutiques des centres commerciaux et autres galeries marchandes. Seuls les commerces jugés essentiels comme les hypermarchés, les boulangeries ou encore les pharmacies peuvent échapper à la règle. D'après Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), 25 000 commerces pourraient être concernés par cette fermeture. Une mesure qui pourrait durer un mois, selon le quotidien régional. Qu'est-ce qui change, exactement ?

Centres commerciaux : une jauge renforcée dans les grandes surfaces

Les jauges, c'est-à-dire le nombre de clients pouvant circuler simultanément dans le commerce, ont été revues à la baisse. Dans les supermarchés d'une superficie supérieure à 400 mètres carré, il faut désormais compter dix mètres carré pour un client, contre huit auparavant. Les autres commerces, eux, conservent la jauge de huit mètres carré par client. Si la superficie de ladite boutique est inférieure à cette jauge, seul un client pourra rentrer à la fois. 

Une autre question se pose : les clients peuvent-ils toujours se procurer des produits jugés non essentiels ?

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.