Interrogé par franceinfo, le président de Système U dit avoir observé des "achats de précaution" dans certains départements déjà soumis au couvre-feu avancé. Quels sont les produits concernés ?
Couvre-feu à 18 heures : des "achats de précaution" observés dans les supermarchéIstock

C’est reparti pour un tour. Après un mois d’accalmie, la situation sanitaire est de nouveau fragile en France, ce qui a poussé le gouvernement à prendre de nouvelles restrictions dès le samedi 16 janvier. C’est le Premier ministre Jean Castex qui s’est chargé des annonces jeudi 14 janvier en confirmant que le couvre-feu débuterait désormais à 18 heures dans l’ensemble de l’Hexagone, au lieu de 20 heures actuellement dans la majorité des départements.

Supermarchés : "Les gens font un peu plus de stocks"

Habitués au couvre-feu à 20 heures depuis un mois, les Français vont devoir revoir leur organisation entre le travail, les trajets et la vie de tous les jours. Pour ceux qui n’auront plus le temps de faire leurs courses le soir, il va falloir trouver des solutions le week-end ou dans la journée. Comme lors du premier confinement, certains préfèrent anticiper et remplir leur chariot au maximum, afin de venir le moins possible au supermarché. Interrogé par franceinfo, Dominique Schelcher, président de Système U, explique observer "quelques achats de précaution". Selon lui, "les gens réalisent qu’ils auront peut-être moins l’occasion de se déplacer donc ils font un peu plus de stocks que d’habitude".

D’après les observations du groupe Système U dans les départements déjà soumis au couvre-feu à 18 heures, les achats de précaution qui reviennent le plus sont faits "sur des produits comme le papier toilette, les pâtes, les conserves ou encore les surgelés". Dominique Schelcher explique également que les clients ont modifié leurs habitudes en venant plus souvent le samedi et en privilégiant le e-commerce alimentaire ou le service de drive.

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.