Sommaire

2 – Des acheteurs de plus en plus protégés du surendettement

Une alternative aux crédits renouvelables : pour tout crédit à la consommation supérieur à 1 000 euros, le commerçant devra bientôt informer son client de la possibilité d'un crédit amortissable* à la place d'un crédit renouvelable. Un crédit moins cher et plus protecteur, dont le montant, le taux et les mensualités seront préalablement définis.

En projet : afin de prévenir le surendettement, la nouvelle loi prévoit la création d'un registre national recensant l'ensemble des crédits à la consommation souscrits par des particuliers. Un registre consultable par les établissements de crédits, qui leur permettra d'apprécier la solvabilité de leurs clients avant l'accord de tout nouveau crédit. L'objectif : responsabiliser aussi bien l'emprunteur que le prêteur. Et pour cause : lorsqu'un crédit sera accordé trop facilement, il sera possible de poursuivre l'établissement pour soutien abusif.

* Le crédit renouvelable (ou "revolving"), aux taux d'intérêts élevés, consiste à emprunter une somme d'argent que le consommateur dépense comme il le souhaite et qui se reconstitue au fur et à mesure de ses remboursements. Le crédit amortissable, quant à lui, est négocié en amont. Il porte sur une somme précise pour un projet particulier et présente des taux d'intérêts plus faibles.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.