Ecouter l'article :

Depuis la mise en place du confinement le 17 mars dernier à midi, des mesures strictes doivent être respectées. Notamment pour faire vos courses. De combien de temps disposez-vous vraiment pour faire vos achats alimentaires ?
Confinement : devez-vous faire vos courses en une heure seulement ?IllustrationIstock

Faire ses courses est devenu un véritable casse-tête. Si, depuis la mise en place du confinement le 17 mars dernier à midi, les achats de première nécessité sont uniquement autorisés, certains points peuvent rester confus pour les Français.

  • Peut-on s’y rendre à vélo si l’on ne possède pas de voiture, alors que celui-ci n’est plus admis pour les sorties sportives et les promenades ?
  • Peut-on s’y rendre à plusieurs et à plus d’un kilomètre de chez soi ?
  • Doit-on les faire en seulement une heure comme pour les déplacements brefs quotidiens ?

Voici quelques explications, pour faire vos courses en toute sécurité, dans le respect des règles sanitaires, sans craindre une amende de 135 euros.

Courses : pas de limite de temps

Contrairement aux déplacements brefs (activité sportive, besoins des animaux de compagnie ou promenade), limités à une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, les achats de première nécessité n'ont pas de contrainte de temps. La règle "un kilomètre et une heure maxi" ne s’applique en effet pas aux courses.

Ainsi, si vous êtes sorti depuis plus d’une heure, en fonction de l’heure notée sur votre attestation préalablement remplie sur papier ou mobile, vous ne risquez pas de verbalisation, rappelle Pleine Vie.

Il convient toutefois d’aller au magasin le plus proche, seul, même si celui-ci se situe à plus d’un kilomètre. Tout le monde n’habitant pas en ville, vous pouvez donc bien évidemment prendre votre véhicule pour vous y rendre.

Vous ne possédez pas de voiture ? Votre vélo peut être alors utilisé, mais uniquement pour effectuer vos achats de première nécessité. La situation, au départ floue, a en effet finalement été éclaircie par le gouvernement. Le ministère des Transports à d’ailleurs confirmé cette information au journal Le Monde, fin mars dernier.

"L’usage du vélo est autorisé, sous réserve que l’utilisateur soit porteur de l’attestation dûment renseignée, pour les déplacements entre domicile et travail, pour effectuer des achats de première nécessité, pour motif de santé, motif familial impérieux, convocation judiciaire, achat de fournitures ou participation à une mission d’intérêt général."

La bicyclette est donc considérée comme un moyen de transport. Vous pouvez alors vous en servir pour les sorties autorisées (hormis pour les promenades et le sport).

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Vidéo : Supermarchés : ces promotions que vous ne verrez plus

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.