Compteur Linky : pourquoi vous allez en entendre parler toute l’annéeAFP
Débuté en 2015, le remplacement progressif des compteurs électriques par Enedis se poursuit. Au total, l'entreprise entend poser 35 millions de compteur Linky sur l'ensemble du territoire français. Une mission qui pourrait lui prendre du temps…
Sommaire

Multiples incendies, récolte de données personnelles, pose brutale et installation de barricades… Le compteur Linky, installé par Enedis dans la quasi-totalité des foyers de France, n’a de cesse de faire parler de lui. Très activement contesté par un nombre considérable de militants, il a fait couler beaucoup d’encre depuis le début de l’année, y compris dans nos colonnes. Et cela devrait probablement continuer.

C’est en 2015 qu’Enedis a commencé la pose du compteur intelligent, sensé remplacer les autres compteurs électriques installés dans l’Hexagone. Pensé pour moderniser le réseau électrique et faciliter la transition écologique, rappelle l’entreprise spécialisée Selectra sur son site, il devrait continuer à occuper l’espace médiatique au moins jusqu’en 2021 : c’est là que le déploiement sera finalement terminé. 

Et encore ! Dans certaines régions, comme à Strasbourg ou à Grenoble, l’opération devrait plus prendre longtemps encore. Des entreprises locales de distribution (ELD) y ont été mandatées pour mener à bien la pose après l’installation originale par Enedis.

Compteur Linky : dans quelles régions doit-il encore être déployé ?

Sur sa page “Linky bientôt chez vous”, Enedis fournit une carte interactive permettant à n’importe qui d’identifier le déploiement à venir du compteur. En tant qu’avant dernière année de pose, 2020 a donc un caractère relativement charnière. De janvier à décembre, des compteurs seront notamment déployés à :

  • Angers
  • Bordeaux
  • Clermont-Ferrand
  • Marseille
  • Nantes
  • Toulouse

Pour rappel, le 31 décembre 2018, seuls deux foyers sur 5 étaient équipés en compteurs Linky. Cela représente 15,3 millions d’unités installées à travers la France.

Compteur Linky : une pose compliquée, partout en France

Si Linky risque de continuer à faire parler de lui, c’est aussi parce que dans de nombreuses régions de France, la pose s’avère des plus compliquées. Fin décembre, en Bretagne, elle aurait pu tourner au drame, explique un résident qui dit avoir été poussé dans les escaliers par un technicien Enedis chargé du remplacement dans son immeuble. Il évoque aussi une effraction, déclarant que la porte du bâtiment a été forcée. “On ne peut pas laisser faire des choses comme ça. Surtout que ni moi ni le propriétaire n’étions au courant de l’intervention”, a-t-il ajouté.

Ailleurs, en Nouvelle-Aquitaine, certains barricadent leurs compteurs pour empêcher la pose de Linky. C’était encore le cas en novembre 2019 et sur les sites anti-Linky, plusieurs tutoriels pour encastrer autant que possible l’appareil. Ces gens s’exposent donc au risque d’une condamnation, rappelle Capital puisque, en 2018, un militant avait dû s’acquitter d’une peine de plusieurs milliers d’euros.

Compteur Linky : pouvez-vous refuser la pose dans certains cas ?

Il n’est normalement pas possible de refuser la pose d’un compteur électrique intelligent, comme nous l’avons déjà écrit. Cependant, dans certains rares cas, des individus ont pu déroger à la règle. 

C’est le cas des personnalités électro-sensibles et en mesure de fournir un certificat médical . En juillet 2019, le Tribunal de Grande Instance de Tours a tranché en leur faveur. Un jugement qui fait jurisprudence depuis.

Par ailleurs, Enedis n’a pas le droit de poser un compteur Linky à l’intérieur d’une maison sans l’accord de l’occupant et/ou du propriétaire.