Alors que les bouteilles de vin envahissent nos rayons, Planet.fr a consulté un spécialiste pour vous livrer les meilleurs conseils.
© Getty / Illustration

Chaque année à la rentrée, c’est la même histoire. Nos boîte aux lettres se remplissent de prospectus ou autres catalogues invitant les consommateurs que nous sommes à se rendre au plus vite dans les rayons des supermarchés pour profiter des promotions réalisées pendant la foire aux vins.

Or, la diversité des bouteilles qui sont proposées peuvent avoir tendance à perdre le quidam dans l’immensité de l’offre qui lui est proposée. Alors, comment s’y retrouver ? Planet.fr a sollicité l’aide de Fabrizio Bucella, œnologue écrivant dans les colonnes duHuffPost ou dans la Revue des vins de France, pour tenter d’y voir plus clair.

"D’excellentes affaires à faire"

À la question de savoir s’il y a des bons coups à réaliser pendant les foires aux vins, cet expert est catégorique : "Il y a d’excellentes affaires à faire! ". Et pour cause, comme nous le détaille Fabrizio Bucella, les marges prévues par les grandes enseignes sont à cette occasion très faibles "voire inexistantes sur certains cols". Ce faisant, "il est possible qu’un producteur constate que le prix de sa bouteille est inférieur en rayon que dans son propre caveau" explique le spécialiste. En outre, l’aubaine réside dans le fait que toutes les appellations sont représentées dans ces manifestations, "surtout les grands noms qui sont particulièrement mis en avant".

>> Lire aussi : Le pays où l’on consomme le plus de vin au monde n’est pas celui que vous croyez

Ce que l’on ne peut pas forcément s’offrir habituellement, notamment sur des appellations du bordelais ou de Bourgogne, devient pour le coup abordable. De la même façon, la foire aux vins est une formidable occasion de découvrir des pépites d’autres régions moins représentées habituellement dans les grandes enseignes (Languedoc ou Loire par exemple).   

A quel prix ?

Comment s’assurer que l’on fait réellement des affaires ? En effet la diversité des prix existant hors foire aux vins n’est nullement annulée par cette manifestation. Alors comment savoir ? Selon Fabrizio Bucella, avec un budget de 6 euros, "on peut trouver de très belles choses". "Le tout est de bien se renseigner en amont, sur les catalogues" précise l’œnologue.

En résumé, avec 5- 6 euros, on aura cette fois-ci accès à des bouteilles d’une gamme supérieure à ce que l’on peut trouver habituellement au même prix. "Surtout sur de grandes appellations" insiste le spécialiste.

Quelques conseils

Afin de mener à bien notre quête de fins nectars, Fabrizio Bucella nous livre quelques conseils.

1 Se renseigner en amont : Il s’agit de jeter un œil sur les catalogues que l’on reçoit et déjà cibler ce qui nous intéresse. Puis, pourquoi pas regarder du côté de la presse qui ne manque pas de numéros "spécial foire aux vins" en cette période ? Réalisés à l’aide d’experts chevronnés, le novice pourra y trouver quelques conseils précieux.

2 Participer aux séances de dégustation : De plus en plus d’enseignes proposent des séances de dégustation pour la foire aux vins. Cela peut-être un bon moyen pour appréhender des appellations inconnues et découvrir des bouteilles intéressantes. "Mais attention !" prévient notre spécialiste, "il est déconseillé d’acheter à l’issue d’une dégustation car même si l’on recrache, on est quand même un peu grisé par la libération de dopamine ce qui fait qu’on peut se retrouver avec un carton en trop et réaliser qu’au final, on n’a pas fait une bonne affaire". Vous-êtes prévenus.

3 Fixer un budget préalable et s’y tenir : C’est l’une des clés d’une foire aux vins réussie : ne pas s’emballer sur la quantité. Le plus simple est de se fixer un budget, ce qui permet, de surcroît, de se concentrer sur l’essentiel et les réels coups de cœur.

4 Se fier à des références cotées ou connues : Pour Fabrizio Bucella, la foire aux vins est l’occasion de s’offrir des "grands noms" qui, sauf cas exceptionnel, ne déçoivent jamais. Des sortes de valeurs sûres qui, pour une fois, ne martyrisent pas nos portefeuilles.

5. Se dépêcher : L’une des principales choses à savoir, c’est qu’il n’y a pas de réapprovisionnement dans les foires aux vins "qui sont préparées plus de 6 mois à l’avance". "Souvent se sont les meilleures références qui partent le plus vite" avertit notre expert. Donc il vaut mieux ne pas tarder !