A partir du 24 février prochain, un nouveau service sera expérimenté dans 10 départements : le règlement de certains frais administratifs. La généralisation du dispositif est prévue pour juillet 2020.

Vos factures de services publics (frais hospitaliers, crèche, cantine…), pourront bientôt être réglées chez votre buraliste. En effet, à partir du 24 février 2020, plus de 600 bureaux de tabac situés dans dix départements (Corrèze, Côtes-d’Armor, Corse du Sud, Gard, Loire, Marne, Oise, Haute-Saône, Yvelines, Vaucluse) proposeront à leurs clients ce nouveau service de paiement de proximité, rapporte Le Figaro. En juillet dernier, la confédération nationale des buralistes, en association avec la Française des jeux (FDJ) avait remporté l'appel d'offres lancé par la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Il concernait l'externalisation des encaissements en espèces et en carte bancaire des trésoreries publiques.

Le déploiement au niveau national devrait avoir lieu en juillet prochain, si Bercy donne son aval. Au total, ce sont donc 6 200 bureaux de tabac, répartis dans 3 400 communes qui offriront aux usagers cette possibilité.

Paiement de factures chez le buraliste : comment faire ?

Pour proposer cette prestation, les buralistes devront avoir suivi une formation. Le ministère de l’Action et des Comptes publics indique toutefois que "l’administration fiscale restera seule compétente pour accorder des délais de paiement ou engager des procédures de recouvrement forcé".

Pourront être payés, dans la limite de 300 € en espèces ou sans limitation de montant par carte bancaire : l es amendes et autres factures de services publics.

Quant au règlement des impôts, (la taxe d’habitation, la taxe foncière ou encore les trop-perçus des réductions et crédits d’impôt) il sera limité à 300 €, en espèces ou par carte bancaire.

La procédure, elle, devrait être aussi simple à effectuer qu’une grille de loto. Il suffira en effet de scanner le QR code figurant sur la facture ou la feuille d’impôt sur le lecteur de la Française des Jeux. Le montant à régler s’affichera sans précision sur la nature du paiement. Cela afin de préserver le secret fiscal.

La démarche, gratuite pour le contribuable, rapportera à chaque opération 1,50 € au buraliste. Bercy estime le nombre de transactions annuelles à environ deux millions. Ce nouveau service devrait donc coûter environ 3 millions d'euros au Trésor public.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.