Et le préavis de résiliation ?

Prévenir un à deux mois à l'avance

Votre engagement arrive bientôt à terme ? Vous n'êtes pas pour autant débarrassé de tous les soucis, car il faut aussi que vous respectiez le préavis de résiliation prévu par votre contrat.

Les opérateurs demandent en effet à être prévenus un à deux mois avant que vous ne les quittiez. Les pouvoirs publics devaient initialement réduire ce délai à dix jours. Mais, pour l'instant, c'est resté un vœu pieu, et tout dépend donc de la bonne volonté des opérateurs. Qui font parfois un geste : SFR, suivi dans la foulée par Orange et Bouygues, a annoncé qu'il réduisait ce préavis à dix jours dès maintenant pour les clients qui demandent le transfert de leur numéro.

Choisissez bien la date de votre transfert pour éviter une rupture du service

Moralité ? Choisissez bien la date à laquelle vous voulez que le transfert s'effectue. Au minimum, vous devez accorder six jours ouvrés après votre demande à l'opérateur pour effectuer les démarches (soit dix jours maximum avec les jours fériés).

Mais vous pouvez lui laisser plus longtemps (59 jours maximum). Rien ne vous empêche donc de demander aujourd'hui le transfert, mais en précisant qu'il ne doit être réalisé que dans 30 jours par exemple, si c'est à cette date seulement que votre engagement auprès de votre ancien opérateur aura pris fin et votre préavis aura été respecté.

Dans ce cas, jusqu'au jour J, vous garderez votre ancien abonnement. Et ce jour-là seulement, vous basculerez sur le nouveau. Sans changer de numéro, et sans trop d'inconvénients : en principe votre ligne ne doit pas être interrompue plus de quelques heures.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.