Sommaire

Groupe Carrefour : les syndicats en colère comptent bien se faire entendre

"On va se rapprocher de nos avocats pour contester et pour que les tribunaux reconnaissent le désengagement complet de Carrefour", promet Philippe Allard, délégué syndical du groupe CGT. 

Les syndicats craignent en effet que le placement en location-gérance de certains supermarchés et hypermarchés ait des conséquences négatives sur la rémunération des salariés. "Carrefour vient de dépasser le chiffre des 10 000 salariés transférés à des repreneurs ces trois dernières années. Cette sous-traitance sociale provoque des pertes de rémunérations estimées à un ou deux mois et des pertes d’avantages sociaux", dénonce de son côté la CFDT.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.