Votre facture variera beaucoup selon qu’il s’agit d’un blindage pivot ou fourreau. Explications.

Chaque année, plus de 240 000 cambriolages se produisent en France. Dans 80 % des cas, les malfrats passent la porte. Toutefois, la plupart des cambrioleurs abandonnent devant un battant qu’ils mettent plus de 3 minutes à fracturer. Le blindage d'une porte est donc une bonne façon de protéger ses biens et sa famille.

Sur pivot ou fourreau ?

Si le blindage d’une porte existante est moins onéreux que l’installation d’un bloc-porte, le coût final de l’opération dépend du type protection choisie : blindage sur pivot ou blindage fourreau.

° le blindage sur pivot également appelé blindage à plat est la solution la plus économique. Elle consiste à remplacer les gonds et à ajouter une plaque de tôle découpée à la mesure sur toute la longueur de la porte. Ce blindage doit être d’une épaisseur minimale de 2mm.

Les paumelles (supports assurant la rotation du battant) qui supportaient le poids de la porte avant blindage ne le seront pas après, car le battant aura pris une vingtaine de kilos. Il faudra donc les changer par des modèles soudés au bâti. La gâche (pièce métallique dans laquelle s'engage le pêne de la serrure pour tenir le battant fermé) sera incluse dans le nouveau dormant pour présenter une bonne résistance à l'arrachage. Enfin, une barre de seuil peut être soudée à l'ensemble pour empêcher le levage de la porte.

Le blindage se terminera par l’installation d’une nouvelle serrure multipoints, posée en applique et non encastrée comme c’est généralement le cas sur les portes d’entrées classiques. Ce sont les modèles 5 points, voire 7 points si la hauteur de la porte atteint 2,10 m, qui offrent la meilleure sécurité.

La facture : Au total, ces aménagements peuvent représenter un coût moyen de 2000/2500 euros TTC avec une serrure 5 points et un blindage d’une épaisseur de 30/10e.

Blindage fourreau

Plus cher, le blindage fourreau consiste à envelopper la porte avec une tôle d’acier posée sur la face intérieure et extérieure du battant. Tous les côtés de la porte sont donc protégés.

Le blindage fourreau implique également l’habillage acier du dormant. Que ce soit sur le blindage ou le bâti, toutes les tôles d’acier sont soudées. La qualité du métal utilisé influencera le niveau de sécurité obtenu. Mieux vaut opter pour une épaisseur de 3 mm sur la face extérieure et de 2 mm pour la partie intérieure. Attention : le blindage de porte ne dispose d’aucune certification puisque, adapté spécifiquement à la porte existante, il ne peut être testé en laboratoire. Aussi est-il préférable de faire appel à un professionnel renommé et après avoir comparé plusieurs devis.

Avec le blindage fourreau, le remplacement des paumelles et de la gâche, la pose d’une barre de seuil, et le changement de la serrure par un modèle 3 points (au minimum) sont aussi au programme. Un blindage de qualité nécessite une serrure certifiée, portant la marque A2P de 1 à 3 étoiles, niveau identique à celui du bloc porte. Un niveau A2P de trois étoiles garantit une résistance de 15 minutes en cas de tentative d’effraction.

Publicité
La facture : cette protection coûte environ 50 % plus cher qu’un blindage pivot. Il faut donc compter entre 3000 et 4500 euros pour un blindage complet, main d’œuvre comprise, avec une serrure 3 points. Avec une serrure 5 points, la facture s’alourdira d’environ 500 euros.

Attention : dans la mesure où il modifie l’esthétique de la porte, le blindage fourreau peut demander un accord de la copropriété.

 En vidéo - Picard Serrures : la première porte blindée connectée est française


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité