Avec la vidéosurveillance, ces dispositifs offrent la meilleure sécurité contre des cambriolages dont le nombre ne cesse d’augmenter en France. 

Chaque jour, en France, un cambriolage se produit toutes les 2 minutes. Selon les dernières statistiques établies par le ministère de l’Intérieur (Interstats), près de 250.000 délits ont été constatés entre août 2016 et août 2017, soit une hausse de 4 %. Les bijoux figurent parmi les biens les plus volés.

Avec l’installation d’un système de vidéosurveillance, la meilleure solution pour placer ses objets et documents précieux hors de portée des cambrioleurs est d’acheter un coffre-fort adapté à ses besoins.

Avant d’acquérir ce matériel, quatre questions sont au programme :

1 : quel type de pose choisir ? Deux options sont à votre disposition : les coffres à poser et les coffres à encastrer. Plus faciles à poser et évitant les gros travaux, les modèles à poser se taillent la part du lion (99% de la demande). Leurs 6 parois (corps + porte) offrent une résistance homogène aux tentatives d’effraction. Selon le Centre national de prévention et de protection (CNPP), mieux vaut fixer le coffre si son poids est inférieur à 1000 kg.

Facilement dissimulable, les coffres forts encastrables offrent une résistance à l’effraction, car ils sont protégés par la maçonnerie. C’est la porte qui sera exposée en cas de tentative de vol. Son épaisseur et sa composition sont donc primordiales. Le coffre doit être scellé dans un mur porteur, en parpaings, en béton ou en pierre. Prévoir environ un espace d’environ 10 cm autour du coffre pour un scellement au béton.

2 : quel volume de coffre ? Petit coffre-fort ou imposante armoire blindée, les tailles s’étagent de moins de 20 litres à plus de 50 litres. Pour mettre à l’abri des objets comme, un caméscope ou un ordinateur, un grand volume est nécessaire, les petits modèles étant conçus pour les bijoux, espèces, etc.). A l’achat, mieux vaut prévoir un espace supplémentaire de + ou - 25 % pour conserver une réserve de place.

3 : à quelle norme de sécurité se fier ? La certification des coffres forts va de "0" à "VIE". Un niveau de protection renforcé apporte déjà une protection sérieuse avec une porte de 10mm d’épaisseur et des charnières spéciales empêchant le "voilage" du battant.La classe VIE, la plus résistante (porte d’environ 15 mm d’épaisseur), permet d’assurer jusqu’à 300.000 euros d’objets précieux. Certains coffres sont entièrement certifiés A2P. Si c’est le cas, une plaque signalétique est rivetée sur la face intérieure du battant. Les modèles ignifugés répondent à la norme EN 1047. Elle garantit une protection d’une heure à 1010°c.

Publicité
4 : quel type de fermeture choisir ? Trois options sont disponibles : clé, clé et combinaison mécanique ou combinaison électronique. La combinaison à clé et à combinaison mécanique offre niveau de sécurité satisfaisant. Plus moderne les combinaisons électroniques (alimentation par accus) sont déconseillées dans un environnement humide. Sur les modèles haut de gamme, on peut aussi trouver une reconnaissance biométrique : une caméra placée sur le coffre identifie l’utilisateur et débloque (ou pas) la porte. Il est recommandé de vérifier quels dispositifs de secours permettent l’ouverture, par exemple si la caméra est détériorée suite à une tentative d’effraction.

En vidéo - Opération de lutte contre les cambriolages pendant les vacances

mots-clés : Argent, Cambriolage

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet