Ecouter l'article :

Depuis quelques jours, de faux bons d'achat circulent sur Facebook. Ils proposent de dépenser l'équivalent de 140 euros dans les magasins Leclerc.
E.Leclerc : des faux bons d'achat circulent sur FacebookLes arnaqueurs se servent de l'image de l'enseigneIstock

Soyez méfiants si vous voyez passer cette offre alléchante. Depuis plusieurs jours déjà, de faux bons d’achat d’une valeur de 140 euros circulent sur Facebook, explique Capital. Une annonce indique que le groupe vous en fait profiter dans ses magasins.

"Leclerc fait des cadeaux, profitons-en !! Allez je publie et j’essaye de gagner un bon de 140€"

Tel est le message affiché par plusieurs pages d’utilisateurs du réseau social, accompagné d’un lien. Vous ne devez surtout pas cliquer sur ce dernier, car il vous redirige vers un site étrange : www.eleclerc-hypermarches-best.grababstart.com. Pour en savoir plus, 20 minutes a décidé de cliquer sur cette adresse...

Arnaque : attention à ces détails

Le lien vous amène donc vers une page web avec le logo du groupe E.Leclerc en entête. La date figure en franglais, ce qui peut mettre la puce à l’oreille : "Vendredi, 5 june 2020". De plus, le message principal indiquant le montant du faux coupon cadeau est accompagné d’une date limite (le 30 juin 2020) pour inciter probablement les internautes à ne pas perdre de temps. Afin de "bénéficier" pleinement de ce faux bon d’achat, le site vous impose un questionnaire à remplir. Certaines questions peuvent également vous interpeller sur le caractère douteux de cette page web.

Par exemple, une question demande : "Avez-vous déjà magasiné chez E. Leclerc ?" Le terme "magasiner" est davantage employé au Canada. En France, on dit plutôt "faire ses courses". Quatre questions après, il vous est demandé de partager la page, de réclamer un coupon, de renseigner vos coordonnées, et enfin de télécharger votre bon.

À l’instar de 20 minutes, une internaute a cliqué sur le lien. Elle a confirmé que le site demandait bien le numéro de la carte bancaire. La page web a ainsi été signalée auprès du site du gouvernement : internet-signalement.gouv.fr qui a entamé une enquête. Cette dernière a révélé que l’URL existait seulement depuis le 4 juin 2020, et qu’elle avait été créée depuis Nassau, la capitale des Bahamas.

Arnaque : méfiez-vous de ces faux comptes

Pour convaincre les internautes de cliquer, les escrocs ont créé de faux profils d’utilisateurs sur Facebook. Ils sont générés grâce au site RandomUser.me qui crée des noms anglo-saxons comme Christina Derry ou encore Joann Green. La plateforme gouvernementale internet-signalement.gouv.fr indique que "ce type d’arnaque est en effet assez fréquent et revient régulièrement par vague aux couleurs de toutes les grandes enseignes (Leclerc, Carrefour, Auchan, Lidl…)".

Pour parvenir à identifier les vraies annonces des fausses, il vaut mieux se rendre sur des comptes officiels comme "Bons Plans E. Leclerc" sur Twitter, qui recense les bons d’achat et les promotions du moment. De surcroît, les sites comme Who Is ainsi que Infomaniak vous permettent de vérifier l’URL de la page.

Vidéo : Covid-19 : une arnaque par SMS qui imite le test du virus

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.