La fête des pères approche à vitesse grand V : elle se tiendra le dimanche 19 juin. Une occasion de plus pour les escrocs de vous flouer. Explications.
Arnaque à la fête des pères : le message dont il faut se méfierIstock

Comme de coutume, les arnaqueurs profitent de la saisonnalité. A l’approche de la fête des pères - qui sera fêtée le dimanche 19 juin en 2022, autrement dit le jour même du second tour des élections législatives -, les escrocs réfléchissent à de nouvelles techniques pour voler les Françaises et les Français. Cette fois, explique Capital, le mode opératoire le plus courant repose sur l’usurpation de la marque Leroy Merlin, l’enseigne prisée des bricoleurs… et une image qui colle souvent à la peau des papas.

Pour mieux arnaquer leurs proches quand ils ne s’en prennent pas directement à eux, indique le mensuel, les malandrins ont fait tourner un message WhatsApp. Celui-ci est simple : il explique qu’ils ont été retenus par l’enseigne dans le cadre d’un jeu concours et pourraient donc remporter l’un des 5 000 lots mis en jeu par la marque. La plupart du temps, il est question de barbecues à gagner. Pour en profiter il faut simplement cliquer sur le lien et suivre le protocole exposé.

Problème ? Le lien est évidemment un faux.

Arnaque à la fête des pères : que se passe-t-il si l’on clique sur le lien ?

Cliquer sur le lien est, sans surprise, une très mauvaise idée. C’est s’exposer à l’arnaque, puisqu’il est capable de piéger immédiatement les malheureux qui se seraient laissés avoir. Il est en mesure d’installer un malware sur l’appareil, qui redirige ensuite l’utilisateur sur différents sites lesquels pourraient servir à aspirer les données personnelles de l’internaute.

Naturellement, il ne faut surtout pas payer les frais de livraisons exigés. Ils ne seraient jamais demandé s’il s’agissait d’un véritable jeu-concours…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.