Sommaire

Mesures restrictives : "Tout ça n’a ne présage rien de bon"

Fermeture totale des restaurants, bars et brasseries dans tout le pays, reconfinement à venir, faillite… Les pires scénarios sont envisagés.

"Pour ma part, les fermetures à 22 h n’ont pas d’impacts sur mon format de restauration, on peut se permettre de faire uniquement du service à emporter. Cela permet de sauver les meubles, mais attention, c’est loin d’être suffisant ! On a tous peur d’une fermeture totale. J’ai peur que petit à petit, on retourne vers un reconfinement", explique une jeune restauratrice des Galeries Lafayette Gourmet, à Paris.

Un autre s’inquiète pour son commerce : "C’est souvent après 22 heures que l’on fait notre plus gros chiffre d’affaires. C’est une catastrophe pour nous. On a réussi à tenir jusqu’à présent, mais si en plus, dans quelques jours ou semaines, on doit à nouveau fermer totalement comme à Marseille, on risque de devoir mettre les clés sous la porte. Tout ça ne présage rien de bon", s’inquiète un restaurateur du XVᵉ arrondissement de Paris.

"Tout ça n’a aucun sens. Ce n’est pas parce que les restaurants vont fermer plus tôt ou fermer tout court, que les gens vont s’arrêter de vivre. Le virus ne s’arrête pas à notre terrasse ou notre salle de restauration. On nous laisse mourir alors qu’on a pris toutes les précautions nécessaires pour notre personnel et nos clients", se désole le gérant d’une brasserie du 9ᵉ arrondissement de Paris. "Je ne pense pas que le gouvernement reconfine entièrement le pays, car l’économie s’effondrerait totalement. La crise a déjà coûté bien trop cher. En revanche, localement, des désastres et des faillites en série sont à prévoir."

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.