En cas de décès de votre conjoint, la réception de la pension de réversion n'est pas automatique. Lors de la demande, soyez extrêmement vigilant quant aux informations communiquées. Le remboursement des trop perçus pourraient vous conduire au désastre financier.

Evaluez au mieux votre patrimoine

Résidence secondaire, terrain… Hormis la résidence principale et les bâtiments d’une exploitation agricole, l’ensemble des biens immobiliers comme mobiliers doivent être déclarés avec leur valeur actuelle. Les livrets d’épargne ou encore les actions doivent aussi être connus de votre caisse de retraite.

Publicité
Publicité

Interrogé par Capital, Philippe Sauvant, fondateur du Cabinet Sauvant Consultants spécialisé en droits des retraités, alerte. “Il faut être attentif aux valeurs que vous déclarez. Ces montants doivent être en harmonie avec la déclaration de succession établie par le notaire. Si la personne est éligible à l’impôt sur la fortune immobilière, les sommes communiquées doivent correspondre à celles déclarées au titre de cet impôt. Si vous surévaluez un de vos biens vous pouvez ne pas percevoir une pension de réversion alors que vous y auriez droit. A l’inverse, si vous les sous-évaluez, vous risquez de devoir plus tard rembourser un trop perçu.“