< Retour à l'article

Gardez en tête que la date d’anniversaire de vos 62 ans n’est pas l’unique option

1/5
SUIVANTGardez en tête que la date d’anniversaire de vos 62 ans n’est pas l’unique option© Istock

Vous gardez la main sur la date à laquelle vous voulez liquider vos droits. L’âge est certes fixé à 62 ans, mais 3 choix s’offrent à vous, rappelle Dominique Prévert :

- "Vous pouvez décider d’un départ anticipé si vous bénéficiez d’un dispositif carrière longue."

- "Vous pouvez partir pile poil à l’âge légal de la retraite si vous avez acquis le nombre de trimestres nécessaires (taux plein)."

- "Vous pouvez aussi rester dans votre entreprise au-delà de l’âge légal, nombre de trimestres requis atteint ou non, pour des raisons personnelles, affectives, psychologiques ou économiques. Car la différence de pouvoir d’achat entre votre salaire et votre pension de retraite peut être conséquente. En continuant de travailler, vous pouvez donc, à court terme, avoir des revenus plus élevés, tout en générant de nouveaux droits à la retraite, jusqu’à 63,64 ou 65 ans. Cela vous permettra d’avoir une surcote non négligeable."

Gardez en tête que la date d’anniversaire de vos 62 ans n’est pas l’unique option
Reculez votre date de départ d’un mois pour obtenir un trimestre de retraite supplémentaire
Partez le 1er janvier pour annuler votre plus mauvaise année
Baissez vos impôts en répartissant vos revenus sur deux années fiscales différentes