Si l'émission de Karine Le Marchand a pour vocation d'aider les agriculteurs à trouver l'amour, elle peut paradoxalement ruiner la vie de certaines prétendantes. L'une d'entre elles a raconté sa descente aux enfers sur le plateau de TPMP.
©M6Capture vidéo

Fatima, bernée par l’agriculteur Didier ?

Ce 7 octobre, Fatima, la prétendante de Didier, a décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec l'agriculteur phare de l’émission de L’amour est dans le pré. Cette dernière n’aurait pas supporté l’arrivée de la seconde prétendante prénommée Isabelle.

Dans un entretien téléphonique accordé à Benjamin Castaldi pour Touche pas à poste, la jeune femme est revenue sur les raisons qui l’ont poussée à quitter l’aventure : “Je me suis aperçue qu'il n'était pas franc, quand il a vu Isabelle arriver, il a changé d'attitude envers moi. Il avait quelque chose à se reprocher (...) au départ ça se passait très bien et dès qu'il a vu Isabelle il a changé donc moi je ne pouvais pas rester (...) moi je cherchais quelqu'un de sincère, de sérieux (...) en fait c'est pas des gens sérieux (les agriculteurs, ndlr), c'est pas des gens sincères”, a-t-elle expliqué avant d’ajouter : “Il faut qu'il soit franc, il ne faut pas qu'il joue un double jeu, ça sert à rien".

Fatima, une prétendante très critiquée par les internautes

Dès leur première rencontre, les téléspectateurs n’ont pas manqué de critiquer la prétendante, estimant que son rapprochement avec Didier sonnait faux. Elle était notamment accusée d’en faire trop et d’être un peu trop cash avec l’agriculteur. Face à ces accusations, Fatima a tenu à se défendre sur le plateau de Touche pas à mon poste le 4 octobre dernier : “Je suis comme ça dans la vie”, a-t-elle d’abord expliqué. Plus tard dans l’émission, l’ex-prétendante de Didier a déploré les remarques des internautes. Elle a affirmé ne pas en vouloir à son argent ni à son compte en banque : “Moi au départ je savais qu'il n'avait rien (...) J’ai senti qu’il était pareil que moi, simple, qu'il aimait rigoler”, a-t-elle expliqué. 

Face au flot d’insultes dont elle a été victime sur les réseaux sociaux, la candidate a révélé que ces critiques ont eu des répercussions sur sa vie privée. Son fils âgé de 14 ans aurait été très affecté : “Ça l'a plus blessé que moi. Pendant un moment, il était plus mal que moi (...) Personne ne m'a défendue, c'est moi-même qui me défends, moi et ma famille", a-t-elle expliqué avant d’ajouter : “Les internautes ça ne sort pas de chez eux, c'est des gens frustrés, ils critiquent tout le monde, c'est des gens qui ne connaissent pas la vie et la vie des autres, c'est dégueulasse”.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.