Nouvel espoir pour les fumeurs invétérés, la varénicline (Champix) est délivrée en pharmacie depuis le 12 février uniquement sur ordonnance. Le point en neuf questions sur cette nouvelle molécule indiquée dans le sevrage tabagique.

A qui s'adresse ce traitement ?Réservée à l'adulte, la varénicline est indiquée en première intention ou après échec des autres thérapeutiques de sevrage. En l'absence de données scientifiques suffisantes chez la femme enceinte, cette molécule ne doit pas être utilisée durant la grossesse. En revanche, ce traitement n'est pas contre-indiqué chez le sujet âgé.Quelle est sa durée ?Douze semaines est la durée minimale de traitement. Mais des études ont confirmé qu'une cure supplémentaire de douze semaines, soit vingt-quatre semaines de traitement en tout, consolide le maintien du sevrage et prévient le risque de rechute.Combien de comprimés doit-on prendre ?Il existe deux dosages pour les comprimés de varénicline : 0,5 mg et 1 mg. La première semaine, la posologie doit passer progressivement de 0,5 mg par jour à 2 mg par jour. Soit un comprimé de 1 mg deux fois par jour à partir du huitième jour jusqu'à la fin du traitement. Cette posologie pourra être réduite en cas d'effets secondaires trop gênants.Quels sont les effets secondaires éventuels ?Indépendamment du traitement médicamenteux, le sevrage tabagique s'accompagne de divers symptômes : troubles d'humeur, irritabilité, anxiété, difficultés à se concentrer, augmentation de l'appétit et prise de poids. En plus de ces symptômes, la prise de varénicline peut induire des sensations de nausée (28,6 %), des maux de tête, des cauchemars et de la fatigue. La plupart de ces symptômes disparaissent ou se réduisent avec la poursuite du traitement.Quelles sont les interactions avec les autres médicaments ?D'après l'expérience clinique disponible à ce jour, la varénicline n'a pas d'interaction médicamenteuse avec les autres médicaments. Elle peut en revanche faire baisser significativement la tension si elle est associée à des patchs à la nicotine et augmenter le nombre d'effets secondaires. L'association varénicline et patch à la nicotine est donc déconseillée.Quel est le mécanisme d'action de la varénicline ?La varénicline va bloquer les récepteurs nicotiniques au niveau du cerveau en se mettant en compétition avec la nicotine présente dans le sang. Ce blocage des récepteurs soulage les symptômes du besoin impérieux de fumer et du manque de nicotine tout en réduisant l'impact des circuits de récompense et de renforcement du tabagisme.Quelle est son efficacité ?Selon trois études impliquant des fumeurs chroniques (plus de dix cigarettes par jour), à la fin des douze semaines de traitement, 44,4 % des sujets étaient abstinents sous varénicline contre 29,5 % pour le bupropion (Zyban) et 17,7 % pour le placebo (substance "pharmacologiquement" inerte).Quel est son prix et est-ce remboursé ?Le fabricant, Pfizer, n'a pas fixé le prix de son médicament, celui-ci n'étant pas remboursé par la Sécurité Sociale. Le laboratoire n'impose qu'une chose aux pharmaciens : le coût quotidien du produit doit être inférieur à celui d'un paquet de cigarettes, soit cinq euros en moyenne, et donc, à 300/400 euros pour douze semaines de traitement.Comment se passe le sevrage ?

Publicité
Le candidat au sevrage doit se fixer une date pour arrêter de fumer. La prise de varénicline doit commencer une à deux semaines avant cette date. Un suivi médical régulier et une forte motivation restent nécessaires au succès du sevrage. Source : Vidal 2007.

mots-clés : Manque, Après, Source, Durée, Jour

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité