L'entrée en vigueur programmée du prélèvement à la source impacte sensiblement le fonctionnement du Cesu. Découvrez les modifications à apporter au contrat de travail Cesu et les conséquences de cette évolution fiscale sur la rémunération des personnes employées à domicile.

Le Cesu et le prélèvement à la source

Au 1er janvier 2019, le prélèvement à la source devient la nouvelle règle de prélèvement de l’imposition sur le revenu en France. Désormais, il revient à l’employeur de prélever la part d’imposition due au titre de l’impôt sur le revenu directement sur le salaire de l’employé. En qualité de particulier employeur, les personnes qui utilisent le Cesu pour rémunérer une aide à domicile (ménage, bricolage, garde d’enfants, etc.) sont concernées par cette évolution fiscale. Inutile de paniquer pour autant ou de se (re)plonger dans un livre de comptabilité. Le centre Cesu a en effet anticipé les difficultés qu’auraient pu rencontrer les particuliers dans l’utilisation du Cesu et du prélèvement à la source. Il leur propose un logiciel très simple pour connaître le montant de l’impôt à prélever sur le salaire, avant la mise en place d’une solution « tout-en-un » directement gérée par le centre Cesu.

Cesu fonction publique et prélèvement à la source

En tant qu’utilisateur du Cesu fonction publique, l’entrée en vigueur du prélèvement à la source ne modifie que très peu vos habitudes. Lorsque vous engagez une personne via le dispositif Cesu et un contrat de travail adapté, vous continuez de rémunérer cette personne comme autrefois. C’est ensuite au centre Cesu que reviendra la responsabilité de répartir le salaire que vous versez entre la personne employée et l’administration fiscale.

Reprenez le contrôle de vos crédits, regroupez les !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.