Si 63 % des couples français mettent en commun leurs revenus en banque grâce au compte joint (selon des chiffres de l'Insee datant de 2015), ce type de compte bancaire peut être utilisé par au moins 2 personnes, quel que soit leur lien de parenté. Zoom ici sur ses avantages et ses inconvénients.
iStock

Le compte joint, un outil pratique…

Disponible pour quatre types de comptes bancaires (compte courant, livret d'épargne bancaire, compte titres, compte à terme), le compte joint a pour objectif principal de permettre la mise en commun de l’argent de deux personnes sur un seul compte en banque et de faciliter une gestion des dépenses communes. Sur un compte joint, les virements et les chèques peuvent en effet être émis par n'importe lequel des deux cotitulaires (couple, amis, partenaires de business, parent-enfant, etc.). Seules les éventuelles cartes bancaires rattachées au compte joint doivent conserver une utilisation personnelle.

Publicité

…mais qui implique une responsabilité solidaire du compte bancaire

Publicité

La contrepartie au côté pratique du compte joint est que les deux cotitulaires du compte bancaire sont solidairement responsables de sa tenue. Ainsi, la banque pourra demander à n’importe lequel des deux titulaires de régulariser une dette ou un incident de paiement générant des frais bancaires ou un préjudice (chèque sans provision, rejet de virement ou de prélèvement, découvert non autorisé) sans savoir qui est à l’origine du problème. Une personne non coupable d’un incident bancaire pourra donc être tout de même tenue responsable par la banque. Il est donc souvent conseillé aux particuliers d’ouvrir un compte joint uniquement avec quelqu’un de confiance et de limiter son utilisation aux dépenses communes des deux cotitulaires (loyer, alimentation du foyer, etc.).