Etonnant, ce pays d'Aubagne, aux portes de Marseille. Il garde toute la saveur des oeuvres de l'enfant du pays, Marcel Pagnol (1895-1974). Mais le terroir d'Aubagne n'est pas seulement la mémoire du cinéaste académicien. Cette terre reste la patrie des potiers. Suivez le guide.
Aubagne - © Anne-Marie Minvielle

Par les ruelles d'Aubagne

Rentrons ''danzobagne'', comme on dit ici avec l'accent ! Si Pagnol est largement médiatisé, il reste à découvrir les belles ferronneries des maisons XVIIIe siècle du boulevard Jean-Jaurès. Le four à pain de la rue Torte fut construit en pierre volcanique à la même époque. L'église Saint-Sauveur abrite un superbe mobilier baroque, tandis que, vers le nord-est, les chapelles des Pénitents Blancs et Noirs évoquent ces confréries provençales des XVI-XVIIe siècles. Revenant par les remparts et la porte Gachiou, les anciennes ruelles descendent vers l'Hôtel Renaissance de Bausset pour rejoindre le Petit Monde de Pagnol.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.