Une voiture équipée spécifiquement pour la gendarmerie

"Les caractéristiques mécaniques, notamment du moteur, ont été adaptées pour répondre aux demandes spécifiques d’accélération et de vitesse nécessaires aux missions d’intervention de la gendarmerie ", explique le constructeur. Manière de dire que la puissance et le couple du moteur ont été légèrement augmentés. La Mégane RS, qui vient compléter l’arsenal de la gendarmerie dans le cadre de sa politique de contrôle des flux terrestres, sera notamment utilisée dans la lutte contre certains types de délinquance : grands excès de vitesse parfois associés à des courses sauvages, vols de frets, agressions émanant de délinquants mobiles, déplacements de trafiquants de drogue, etc.

Bien entendu, ces voitures ne sont pas mises entre toutes les mains. La gendarmerie compte ainsi dans ses rangs quelque 170 conducteurs-pilotes de Voitures rapides d’intervention (VRI), exerçant dans l’une des 52 brigades rapides d’intervention (BRI). Ceux-ci sont spécifiquement formés sur circuit avant de pouvoir prendre le volant de l’une de ces voitures.

Photo : © Romain Rivière

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.