Une mesure "socialement plus équitable"

Le conseiller scientifique ajoute qu’un "bonus-malus indexé sur les émissions de CO2 comme aujourd’hui, mais aussi sur le poids du véhicule, comme c’est le cas en Norvège contribuerait à dissuader les ménages aisés d’acheter des voitures toujours plus grosses et plus lourdes […] Un bonus-malus indexé sur les émissions de CO2, et sur le poids serait socialement plus équitable car il réduirait la fiscalité des véhicules plus légers et les plus sobres".

À la suite du scandale Volkswagen, les émissions moyennes de CO2 sont reparties à la hausse en 2016 alors qu’elles étaient en baisse en Europe depuis les années 2000. En France, même si les ventes de diesel ont fortement chuté, les émissions de CO2 ont continué d’augmenter. L’essence en génère en effet davantage et les ventes de voitures électriques n’ont pas compensé la fin du diesel.

Résultat, une mesure vient durcir les règles...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.