250 personnes auraient été escroquées. Un gérant d'une concession de véhicules d'occasion dans la Manche, aurait revendu à ses clients des autos avec un kilométrage trafiqué.
IllustrationIstock

Un compteur pas si fiable. Chez un concessionnaire de Saint-Lô, en Normandie, certains pensaient avoir effectué une bonne affaire. Malheureusement, quelques mois plus tard, ils se sont aperçus du contraire. Le gérant de 42 ans, soupçonné d’avoir dupé a minima 250 clients en revendant des voitures d’occasion, avait mis en place une redoutable combine.

Arnaque à la voiture d’occasion : un excellent ratio kilométrage/prix

A l’aide de complices, et plusieurs mois durant, l’escroc présumé prenait soin de modifier à la baisse le kilométrage du compteur avant de proposer un véhicule à la vente.

Objectif ? Attirer le chaland avec un excellent ration kilométrage/prix, rapporte le site spécialisé Autonews.

Une supercherie quasi imperceptible, aux yeux des acquéreurs, pensant profiter d’un bon filon.

Cependant, au vu des trop nombreuses réparations auxquelles ont dû faire face une dizaine d’entre eux quelques temps après, un doute est apparu. Certains ont flairé la magouille et ont décidé d’alerter les forces de l'ordre.

Arnaque à la voiture d’occasion : 2 millions d’euros escroqués

Après de longs mois d’investigation, les gendarmes ont pu retrouver 250 victimes et 7 aigrefins, qui devront répondre de leurs actes devant les tribunaux. L’arnaqueur à la tête du réseau aurait par ailleurs, d’après la justice, réussi à mettre de côté par le biais de ces ventes frauduleuses, deux millions d’euros !

Il risque une peine de 18 mois de prison ferme (requise par le parquet). Son jugement se tiendra le 4 septembre prochain.

 En vidéo : Auto : pourquoi votre batterie pourrait prendre feu