"Quelques dizaines d’euros de réaménagement seulement" 

En cas d’adoption du texte, la nouvelle loi ne serait pas appliquée immédiatement. Le parlementaire envisage toutefois de fixer un calendrier sans "mettre le couteau sous la gorge" des élus.

Les éventuels travaux de réaménagements de la chaussée seraient alors réalisés avant le 31 décembre 2026, soit dans plus de sept ans. Une date non choisie par hasard, puisqu’elle correspond à la fin du futur mandat municipal.

Quant à l’épineuse question du coût des travaux, le parlementaire se veut rassurant.

" Ce réaménagement ne représente pas grand-chose, des travaux de peinture tout au plus.  On peut tabler sur quelques dizaines d’euros seulement", estime Jean-Luc Fugit.

Pas sûr que cela ne suffise à convaincre les automobilistes…

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.