2 - Y souscrire : avantageux ou non ?

Avant de souscrire à une sur-complémentaire, pensez à vérifier son utilité par rapport à votre contrat de mutuelle, surtout si vous la choisissez dans un autre organisme de prévention santé.

Comment : en faisant le point sur vos remboursements présents, mais aussi futurs. Demandez-vous si vous êtes mal couvert par rapport à certains soins ? Consultez-vous régulièrement des spécialistes avec des dépassements d’honoraires ? Allez-vous avoir besoin d’un appareillage particulier (auditif) peu remboursé par votre mutuelle ?...

Faites ensuite vos comptes : l’important est de bien définir ses besoins pour savoir si cette assurance complémentaire peut s’avérer rentable sur une année. Comptabilisez ce que vous a coûté votre mutuelle, les restes à charge par rapport à vos traitements, le coût éventuel d'une sur-complémentaire santé et demandez-vous si cela pourrait effectivement être intéressant sur du moyen terme.

Pensez-y : le recours à cette assurance de 3ème niveau peut être judicieux pour les assurés d'une mutuelle de groupe obligatoire, dont les prestations sont parfois limitées et si vos dépenses de santé sont importantes et/ou régulières.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.