Le tiers payant permet à un assuré bénéficiaire de ne pas avoir de frais à avancer lors d'une consultation ou pour l'achat de médicaments prescrits. De la sorte, l'assuré n'a pas besoin d'attendre le remboursement de la part de son organisme d'assurance maladie (Sécurité sociale, RSI, etc.).

Tiers payant intégral et tiers payant partiel

Lors d'une consultation chez un médecin ou lors de l'achat de médicaments, les bénéficiaires du tiers payant n'ont pas besoin de régler le professionnel de la santé ou le pharmacien. Le tiers payant peut tout d'abord être intégral. Dans ce cas, le patient n'aura aucuns frais à payer. Le tiers payant peut également être partiel. Le patient devra alors payer le reste à charge, aussi appelé ticket modérateur, ainsi que certaines participations forfaitaires. Pour ne pas avoir de frais à avancer, il est possible d'associer son tiers payant partiel à une mutuelle santé tiers payant. L’assurance maladie va ainsi prendre en charge une partie des frais, tandis que la mutuelle va s’occuper du reste.

Les bénéficiaires du tiers payant

Publicité
Le tiers payant s'applique tout d'abord lors de la délivrance par le pharmacien de médicaments qui sont remboursés par la Sécurité sociale. Mais différentes personnes peuvent bénéficier du tiers payant dans un cadre plus large. C'est le cas notamment des bénéficiaires de la CMU-C, de l'ACS, de l'assurance maternité et de l'AME. Cela concerne également les personnes victimes d'un accident de travail ou celles qui sont hospitalisées au sein d'un établissement conventionné par l'assurance maladie par exemple.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet