2 - Estimez la valeur de votre mobilier

Meubles, électroménager... Plus la valeur de ce que vous possédez est élevée, plus votre prime d'assurance le sera. Et pour cause : en cas de sinistre (incendie, dégâts des eaux, cambriolage...), votre assureur se basera en partie sur la valeur des biens que vous avez déclaré pour vous indemniser.

Le mieux : évaluez votre capital mobilier au plus proche et conservez toutes les preuves d'achats. Si vous en avez hérité de certains, faites les estimer (auprès d'un commissaire-priseur par exemple) et conservez les notes d'expertise.

Et aussi : méfiez-vous des contrats standards si vous possédez des objets de valeur (bijoux, tableaux, mobiliers d'époque précieux...). Rarement bien couverts, il est préférable de souscrire une garantie à part. Faites vos comptes car cette option est souvent chère.

Attention aux exclusions au contrat. Les objets dits "sensibles" (hi-fi, télévision, vidéo, informatique...), compte tenu de leur perte rapide de valeur, peuvent être partiellement couverts, voire exclus de la garantie.

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.