Sommaire

Gare à la vétusté avec la valeur d’usage

Dans le détail, une première indemnisation selon la valeur d’usage peut vous être proposée. Il s’agit de la formule la moins onéreuse. Laquelle formule prévoit, sur le papier, de vous rembourser selon la valeur d’usage du bien endommagé le jour du sinistre. Sauf que, dès lors qu’il est question d’électroménager ou d’appareils high-tech par exemple, la valeur des produits en question diminue très rapidement.

Résultat : pour calculer votre indemnisation, votre assureur s’appuiera sur la valeur d’un bien neuf de nature similaire. Valeur à laquelle il déduira un taux de vétusté fixé en fonction des mois ou des années. Et cela peut vite s’avérer pénalisant. Surtout si ce calcul est effectué en prenant en compte le nombre de mois du produit (2 % par mois pour un ordinateur par exemple, 10 % par an pour une télévision). Vous l’aurez compris, dès que le calcul en question est effectué en prenant en compte les mois "d’existence" de votre bien, il s’avère nettement moins avantageux en termes de remboursement.

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.