Après 5 ans d'enquête, la colossale affaire d'escroquerie à l'assurance-vie, qui a touché 250 personnes dans toute la France pour un préjudice de 5 millions d'euros, semble être résolue. L'arnaqueur présumé se cachait en Israël.

Escroquerie à l’assurance-vie : un procédé bien pensé

Soulagement pour les victimes.Le sexagénaire soupçonné d’avoir filouté les parents de personnes décédées sur l’ensemble du territoire, a été retrouvé en Israël.

Comme le dévoile Le Parisien, les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg (Bas-Rhin) viennent de boucler cette fâcheuse affaire qui a touchée 250 personnes.

Pendant 5 ans, ils ont enquêté sur un véritable réseau criminel qui a opéré sur l’ensemble du territoire français, en Suisse et en Belgique, pour un préjudice de 5 millions d’euros !

Publicité
Publicité

Leur méthode ? Une organisation bien rodée. Après avoir épluché les avis de décès, les malfrats, rassemblés dans un centre d’appels, se faisaient passer pour des cabinets d’avocats auprès des familles de défunts. Leur objectif était de leur faire croire que leur parent avait souscrit des assurances-vie à l’étranger. Ils leur proposaient donc de récupérer ces sommes en contrepartie d’une forte rémunération.

Dans le même temps, en France, des intermédiaires ouvraient des comptes en banque au nom de société bidons. Ils y encaissaient l’argent des victimes avant de le transférer vers des comptes en Roumanie, en Belgique, en Espagne… puis à Hong Kong et en Chine.

Les fonds étaient ensuite transmis de façon opaque au chef de file véreux : un Franco-Israélien de 60 ans résidant dans la ville balnéaire de Netanya, à une trentaine de km au nord de Tel-Aviv.

A lire aussi :  Nouvelle arnaque à la carte bleue : méfiez-vous des faux banquiers !