4 – Et aussi

Il est possible de transformer votre capital en rente viagère. L’objectif est ainsi de recevoir une somme d’argent, calculée selon des grilles spécifiques, tous les trimestres ou tous les ans jusqu’à la fin de vos jours. 

En contrepartie, cette démarche est irréversible. En effet, vous cédez votre épargne (capital et intérêts) à votre assureur et vos héritiers ne pourront pas en bénéficier. Renseignez-vous avant de vous lancer. Cette possibilité nécessite de créer un nouveau contrat entre votre assureur et vous-même.

Un conseil : avant de prélever de l’argent (avance, rachat…) sur votre contrat d’assurance-vie, pensez à vérifier si votre contrat est en unités de compte ou en fonds en euros. Sur un contrat en unités de comptes, une partie du capital est investie sur des actions en bourse, sur des placements immobiliers....

Publicité

Plus dynamiques quant aux intérêts, ces contrats sont aussi plus risqués car l'assureur ne garantit aucun rendement, et en cas d’avance ou de rachat, si la valeur venait à baisser, vous aurez à rembourser une somme supérieure à celle figurant sur votre contrat. Pour plus de sécurité, préférez les fonds en euros.

En vidéo - Idées de placements: Quels sont les derniers rebondissements fiscaux sur l'assurance-vie ?