Clairement, les analystes s'accordent sur le fait que disposer d'un contrat d'assurance-vie ces derniers temps ne se révèle pas particulièrement intéressant compte tenu de la faible rentabilité de ce placement et du retour de l'inflation. Sauf si vous procédez ainsi...

Certes, un contrat d'assurance-vie vous permet, selon sa composition, de placer vos économies de façon sécurisée. Sauf que sa rentabilité déjà faible en 2017 (elle oscillait, selon Le Revenu, entre 1,25 et 3,40 % selon votre contrat) diminue doucement mais sûrement chaque année. Pour quantité d'épargnants, ce placement a même fait choux blanc l'an passé une fois les prélèvements sociaux déduits. Pire encore, certains contrats mal ficelés ont même généré une perte de valeur de l'argent investi, précise Le Point.

Pour autant, les spécialistes du sujet ont constaté une baisse moins importante que celle qu'il présageait à la fin de l'année dernière. Or, pour limiter les dégâts, voire sensiblement accroître la rentabilité de ce placement, il suffit de mettre en place une petite stratégie...

Jouer la carte de la diversification

Pour simplifier : un contrat d'assurance vie peut être composé, soit uniquement de fonds en euros (comprenez : d'une enveloppe d'actifs financiers qui apporte une certaine sécurité et qui, en théorie, garantit la somme d'argent investie initialement), soit de fonds en Unités de Compte. Lesquels fonds ne sont disponibles que dans des contrats multi-supports et peuvent être combinés aux fonds en euros). Cette deuxième typologie de contrat génère une prise de risque plus importante. Pour autant, les risques en question sont répartis sur plusieurs supports d'investissement (SICAV, FCP). Ce qui vous permet de les minimiser et de sécuriser votre portefeuille.

Une belle perspective de rendement ?

Aussi, en optant pour un contrat multi-supports, le risque se veut certes, plus élevé, mais la rentabilité également. En prenant une petite dose de risque supplémentaire, vous avez donc la possibilité de dynamiser votre contrat.

Sur le long terme, les contrats multi-supports peuvent parfois offrir de belles perspectives de rendement net. Alors certes, ils sont en prise directe avec les marchés boursiers et immobiliers et le risque de pertes est bien présent, mais certains contrats constitués d'investissements effectués dans des SCPI ont, par exemple, permis de générer des rendements allant jusqu'à 4,5 % en 2017. D'autres, constitués de fonds d'actions, ont même pu profiter d'envolées de plus de 10 %.

Publicité
Au final, la prudence reste de mise, la diversification le maître mot, mais une petite prise de risque (à condition de bien vous faire accompagner et de disposer des fonds nécessaires) peut clairement booster la rentabilité d'un placement qui, aujourd'hui, a plutôt tendance à faire grise mine.

En vidéo - Idées de placements : importance des clauses bénéficiaires d'une assurance-vie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet