Nouveauté fiscale de l’assurance vie : les plus de 70 ans toujours dans la panade ?

De fait, Capital rappelle que le système actuel revêt d’autres désagréments. Notamment pour les épargnants âgés de plus de 70 ans. En cas de transfert de contrat d’assurance vie, ils ne peuvent plus profiter d’un abattement porté à 30 500 euros lors d’une succession. Celles et ceux qui n’ont pas atteint cet âge, peuvent, eux, bénéficier d’un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire. "Il en résulte une grande captivité des assurés à l’égard de leur assureur initial", tient à souligner l’un des deux députés interrogé par Capital. Et de poursuivre : "Il est aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin en permettant aux assurés de transférer tout ou partie de leurs contrats – sans perdre leur situation fiscale actuelle".

Reste que cette aubaine fiscale pour les épargnants pourrait être difficilement acceptée par les professionnels de l’assurance. Lesquels craignent que cela déstabilise le secteur de l’assurance vie. Reste que cette mesure n’a, pour l’heure, pas encore été adoptée. Elle devrait être examinée dans les prochains jours.

En vidéo - Idées de placements: Comment bien rédiger la clause bénéficiaire de l'assurance-vie ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.