Versée par Pôle emploi à certaines catégories de personnes, l’allocation temporaire d’attente a été officiellement supprimée le 1er septembre 2017. Ce droit au chômage subsiste toutefois aujourd’hui, sous une autre forme pour les nouveaux demandeurs.

Qu’est-ce que l’allocation temporaire d’attente de Pôle emploi ?

L’allocation temporaire d’attente (ou ATA) de Pôle emploi était une aide financière accordée à certains individus en fonction de leur situation personnelle (voir plus bas). Elle se présentait sous la forme d’un revenu mensuel (aux alentours de 350 € par mois) destiné à prendre en charge une partie des dépenses du bénéficiaire.

Qui était concerné par l’allocation temporaire d’attente de Pôle emploi ?

L’allocation temporaire d’attente de Pôle emploi était versée, sous conditions de ressources :

- aux salariés expatriés ;

- aux apatrides ;

- aux réfugiés ou exilés ayant fait une demande d’asile politique ;

- aux bénéficiaires de la protection subsidiaire ;

- aux personnes en attente de réinsertion ;

- aux individus ayant fait l’objet d’une détention en centre de rétention pendant au moins deux mois

Quelle mesure remplace l’ATA ?

Publicité
La loi de finances 2017 a entériné la suppression de l’allocation temporaire d’attente comme droit au chômage au 1er septembre 2017. Désormais, les personnes qui auraient pu solliciter cette aide de Pôle emploi doivent formuler une demande de RSA et/ou une demande d’allocation de solidarité spécifique (ASS).

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet