Vous ne conduisez presque plus et votre voiture prend la poussière au garage ? Il est peut-être temps de faire des économies en optant pour l'assurance au kilomètre.
Véhicule peu utilisé : et si vous choisissiez l’assurance au kilomètre ? Istock

Véhicule peu utilisé : pourquoi payer une assurance hors de prix ?

Chez les personnes âgées, il est courant de délaisser son véhicule une fois passé à la retraite, ou en cas de perte d’autonomie. Mais pourquoi payer son assurance auto au même prix ? L’assurance au kilomètre a été créée spécifiquement pour les conducteurs occasionnels et les véhicules secondaires. Permettant de réaliser jusqu’à 30 % d'économie par rapport à une assurance auto classique(1)(2), cette solution est accessible à tous selon certaines conditions. Le montant de la cotisation par kilomètre est décidé en amont par l’assureur en fonction de nombreux critères comme le profil du conducteur, le type de véhicule, le lieu de résidence, etc.

Attention cependant, même si vous ne roulez pas, votre assurance ne sera pas gratuite pour autant. L’assuré cotise ensuite proportionnellement au nombre de kilomètres parcourus. Sur le marché, deux formules cohabitent. La première, plus classique, est le "forfait kilométrique". Cette solution consiste à se mettre d’accord avec son assureur sur une distance maximale à ne pas dépasser dans l’année, qui sera contrôlée régulièrement, et à ne payer que proportionnellement à cet accord.

Certains assureurs proposent d’ailleurs de rembourser les kilomètres non parcourus. La deuxième formule se fait appeler "Pay As You Drive" (payez comme vous roulez). Le conducteur accepte de faire placer un boîtier de géolocalisation sur son véhicule, en échange de quoi il ne paye que pour le montant exact de kilomètres parcourus. À noter que la pose du boîtier est gratuite, mais pas son retrait.

Les autres solutions de mobilité

Si vos trajets se résument à de très courtes distances, ou que vous ne pouvez plus utiliser votre véhicule en raison d’une perte de mobilité, vendre votre voiture et vous diriger vers d’autres moyens de transport peut être la meilleure solution. Mais ne plus disposer de voiture ne signifie pas nécessaire une perte de mobilité. Pour les personnes âgées de 60 ans et plus, de nombreuses offres sont proposées par les services de transport en commun. De quoi allier économie et écologie. De façon plus individuelle, certaines communes proposent aux personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie des solutions de transport sur demande à prix réduit, voire gratuites. Mais si vous souhaitez garder une solution individuelle et autonome pour vous déplacer au quotidien sur des trajets réduits, une autre solution s’offre à vous.

Certaines entreprises comme Indépendance Royale (3) proposent des scooters électriques spécialement conçus pour les personnes âgées, qui permettent un grand confort et une facilité d’utilisation pour parcourir des distances courtes et moyennes sans difficulté. En tant qu’engin de transport motorisé, cette solution ne dispense pas d’avoir une assurance, mais une assurance de responsabilité civile suffit généralement pour les modèles communs.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.