Dashcam : un moyen de lutter contre la corruption et le "crash and cash"

Apparue en Russie dans les années 1990, cette technologie permet de lutter contre la corruption de la police, mais aussi contre le "crash and cash". Un système de fraude à l’assurance qui consiste à provoquer des accidents pour être indemnisé.

Si on estime que 370 000 conducteurs possèdent une dashcam dans toute l’Europe afin de surveiller leurs déplacements, le Royal Automobile Club (RAC), selon l'automobile club britannique, plus de trois millions de conducteurs dans le monde en sont aujourd'hui équipés. Quant aux ventes en France, elles ont explosé en seulement en trois ans. Elles ont en effet été multipliées par treize. Au total, le marché mondial est ainsi évalué à 5,36 milliards de dollars d’après le cabinet américain Orbis Research.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.