Document clé pour le traitement par l'assurance auto d'un accident, le constat amiable facilite les démarches de toutes les parties concernées. Que faut-il savoir sur le constat amiable ? Les points essentiels dans cet article.
©iStockIstock

Constat amiable : une déclaration inévitable

Qu’il s’agisse d’un simple accrochage avec une voiture à l’arrêt, d’un carambolage impliquant plusieurs véhicules ou d’un accident sans tiers, remplir un constat amiable est toujours préconisé. En effet, quel que soit le sinistre, l’assurance auto va devoir traiter l’événement et déterminer les responsabilités des intervenants. Objectif : verser les indemnisations adéquates le plus rapidement possible. Le constat amiable a cela d’avantageux qu’il regroupe l’intégralité des informations utiles (coordonnées des parties, identification des assureurs, informations sur les véhicules, circonstances de l’accident…) en un seul document.

Assurance auto : quelques conseils utiles au sujet du constat amiable

Il est conseillé d’être le plus objectif possible lors de la rédaction du constat amiable et du dessin explicitant la façon dont s’est déroulé l’incident. Cela permettra aux deux parties de valider le constat et avec une assurance tous risques, tous les frais (hors franchise) seront pris en charge par l’assurance auto. Et, dans l’éventualité où personne ne dispose de constat amiable, il est tout à fait possible de reproduire ce document sur feuille blanche ou de remplir un e-constat sur smartphone. En plus de pouvoir intégrer des photos des dégâts, le constat amiable en ligne permet d’informer les compagnies d’assurance en temps réel.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.