Pour mieux vous extorquer, les escrocs ne cessent de renouveler leurs techniques. Méfiez-vous tout particulièrement de certains secteurs d'activité, susceptibles de vous ruiner...

Les nouveaux terrains de jeux des arnaqueurs : l'agronomie

Désormais connu du grand public, depuis que la célèbre affaire Bernard Madoff a éclaté, le système de la pyramide de Ponzi est toujours autant apprécié des escrocs. Derniers arrivés, derniers servis, voilà comment peut être résumée cette escroquerie. Pour attirer les investisseurs les malfaiteurs font miroiter des rendements hors normes. Les sommes perçues servent alors à financer les intérêts des prédécesseurs. Problème, quand il n’y a plus de nouveaux arrivants la pyramide s’écroule.

Ces arnaques pyramidales se déclinent actuellement dans des domaines variés : des investissements dans la production agricole, des placements dans des grands crus, voire dans des "coopératives de croissance", explique le magazine Capital.

Publicité

Le site Agronomix, spécialisé dans "les services d’investissement dans des plantations clés en main", proposait une plus-value de 200% en à peine plus de six mois. L’Autorité des marchés financiers (AMF) avait déjà mis en garde en juillet dernier contre les activités de ce groupe. D’ailleurs, celui-ci exerce sans autorisation, indique Le Figaro.

Publicité

A lire aussi : Cette arnaque à l'essence pourrait vous coûter des centaines d'euros

Les nouveaux terrains de jeux des arnaqueurs : le vin

Autre secteur dans lequel sévissent les arnaqueurs, les sites dédiés aux grands crus. Si les bénéfices sont moins mirobolants, de 10 à 15% par an, l’AMF en a dénombré près d’une dizaine dont Prestige Vin ou Vino Capital, précise Capital. Ce dernier allant même jusqu’à promettre de ne se rémunérer qu’en cas de plus-value.

Publicité

L’AMF rappelle que ces propositions d’investissements se font bien souvent en toute illégalité. Les vins fins ou les forêts appartiennent à la catégorie "bien divers" qui nécessitent un numéro d’agrément. Le magazine économique souligne que seuls quatre sites l’ont obtenus : La Bergère, U’Winevest, Placement U’Winevest et Ecotree.