Les autres cas qui justifient l'indignité successorale

En pratique, selon le degré de la faute commise, l'indignité successorale s'applique de différentes façons, explique le site du service public

"Un héritier est automatiquement exclu de la succession s'il a été condamné à une peine criminelle, comme auteur ou complice, pour les faits suivants : meurtre ou tentative de meurtre du défun, violences physiques ou psychologiques ayant entraîné la mort du défun sans intention de la donner, tortures, actes de barbarie, violences volontaires, viol ou agression sexuelle sur le défunt", écrit la plateforme officielle.

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.