©Ann Bouisset - Ambassade du Danemark©Ann Bouisset - Ambassade du DanemarkCreative Commons
Une filiale de GDF-Suez projette d'implanter un gigantesque parc éolien de 75 km² en seine Maritime. Synonyme de développement durable, ce projet crée pourtant la polémique en France. 
Sommaire

Parc éolien du Tréport : un projet gigantesque

Parc éolien du Tréport : un projet gigantesque© Creative Commons

La Compagnie du Vent, une filiale de GDF-Suez souhaite implanter un parc de 141 éoliennes de 75 km² offshore au large du Tréport en Seine-Maritime, entre Criel-sur-Mer et Cayeux-sur-Mer (Somme). Un projet géant équivalent à 4 fois la taille d’une ville comme Rouen et qui pourrait fournir 900 000 habitants en électricité. Ce parc offshore coûterait près de 2 milliards d’euros. Situé à 14 kilomètres des côtes, le projet a clôturé son débat public le 7 septembre dernier.

Photo : © Compagnie du Vent

Un projet controversé

Un projet controversé© Creative Commons

Objet d’un appel d’offres, ce parc offshore suscite pourtant de nombreuses inquiétudes. Les pêcheurs craignent que les éoliennes fassent chuter leur activité. Selon les professionnels une baisse de 5 % est à prévoir. La Compagnie du Vent en charge de ce projet pour GDF France se veut rassurante et s’engage à construire des récifs artificiels pour favoriser "le renouvellement de la ressource en poissons".

Quand aux professionnels du tourisme, c’est surtout pour le paysage du littoral qu’ils s’inquiètent.

De son côté, le maître d'ouvrage tente de rassurer : selon lui, l'impact sur la pêche se limite à une perte de 5% d'activité pour la flottille concernée et visuellement, une éolienne située à 14 km de la côte est simplement "comparable à une allumette d'un centimètre, à un mètre de l'œil". En revanche si les élus locaux se sont tous ligués contre le projet, la majorité et le PS le soutiennent en défendant l’impact économique potentiel d’un tel projet, qui fournirait 900 000 habitants en électricité. 

Photo : © Ann Bouisset - Ambassade du Danemark

Des parcs éoliens qui vont se multiplier

Des parcs éoliens qui vont se multiplier© Creative Commons

Dans le cadre des engagements pris lors du Grenelle de l’environnement, le gouvernement souhaite développer l’énergie éolienne en mer avec pour objectif d’atteindre 6 000 mégawatts en 2020. Le parc du Tréport en consommerait 700 mw.  Une dizaine de sites ont été sélectionnés dans tout le littoral français : Languedoc-Roussillon, Pays-de-la-Loire, Basse-Normandie…

Ce parc éolien offshore en est encore au stade de projet mais selon la Compagnie du Vent, il verrait le jour entre 2013 et 2015.

D’après Jean-Michel Germa, président de l'entreprise, l’éolienne "c'est une énergie inépuisable, propre, disponible et créatrice d'emplois non délocalisables". 

Photo : © Ann Bouisset - Ambassade du Danemark

A quoi ressemblerait leparc éolien du Tréport ?

Une simulation en 3D a été conçue par la Compagnie du Vent pour mieux visualiser ce que sera le parc éolien du Tréport, dit projet des " Deux Côtes".