Certains de vos "voisins" en ont peut-être après vôtre argent. Ils prétendent vous connaître pour mieux vous dérober. La plupart du temps, ces malfrats s'attaquent à des retraités, qu'ils jugent plus vulnérables…

Arnaque au voisin : comment ces escrocs s’infiltrent chez vous

Ils s’en prennent exclusivement aux personnes de 65 à 83 ans. Ces trois escrocs, âgés de 21 à 24 ans, ont été interpellés par les services de police de Lyon, début juillet. Pour certains déjà connus des force de l’ordre – deux ont même fait de la prison – ils sont soupçonnés d’avoir volé une vingtaine de retraités, pour un préjudice total chiffré à 22 000 euros, auxquels s’ajoutent 1 500 francs suisses, rapporte 20 minutes.

Déjà mis en examen pour des faits similaires dans une autre affaire, ils ont été entendus par la police. L’un a nié toute implication, tandis qu’un autre n’a pas dit un mot de sa garde à vue. Le dernier a reconnu avoir participé à 4 vols. Ils procédaient de façon assez traditionnelle, note le quotidien, selon un mode opératoire bien rodé. Après avoir identifié et suivi leurs victimes dans les rayons d’un supermarché, ils parvenaient à relever leur code de carte bleue. Puis, après avoir quitté le magasin, ils filent le retraité préalablement repéré jusqu’à son domicile.

Une fois sur place, ils se présentaient comme des voisins, poursuit le journal gratuit. Une fois entrés, l’un des malfrats s’emparait de la carte bancaire de la victime avant de repartir avec ses comparses. Puis, ils effectuaient des retraits d’argent voire des achats directs.

Ce type d’arnaque à la carte bancaire est loin d’être isolé et peut même parfois être perpétué par des vendeurs dans de grands magasins ou le personnel tourne beaucoup, indique La Dépêche. Il n’est pas impossible que certains employés identifient les éléments nécessaires, une fois votre carte en main, pour procéder à des achats en ligne. Comme quoi, il n’est même plus nécessaire d’entrer chez sa victime pour pouvoir la dépouiller…

Arnaque à domicile : de nombreux escrocs démarchent leurs victimes

Ce qui ne signifie pas, pour autant, que les escrocs ne prennent plus jamais la peine de démarcher leurs victimes. Certains se font passer pour des agents EDF, comme ce fut le cas en Bretagne il y a quelques mois. Les malfrats en profitaient pour entrer et voler des biens de valeurs, de l’argent voire des codes confidentiels.

D’autres, plus récemment, se sont fait passer pour des femmes de ménages. La crédulité de leurs victimes leur a rapporté beaucoup d’argent, puisqu’elles aussi ont pu s’en prendre à des retraités qui – parfois – laissaient trainer de grosses coupures bien en vue…

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.