Même si l'obligation de porter un masque dans certains lieux ouverts comme fermés a boosté de nouveau la demande, l'approvisionnement en urgence n'a plus lieu d'être. Les stocks, très conséquents, pourraient d'ailleurs faire considérablement chuter les prix à la rentrée.
Masques : leur prix va-t-il être divisé par deux à la rentrée ?IllustrationIstock

Bonne nouvelle pour le budget des foyers français : les prix des masques pourraient être divisés par deux. En partie cause, l’offre abondante. Si la demande repart à la hausse, du fait de l’obligation de porter un masque dans les établissements clos recevant du public (ERP) et certains lieux ouverts selon les villes, les stocks demeurent importants, dans les magasins de proximité comme dans la grande distribution.

D’ailleurs, d’après le panéliste Nielsen, le chiffre d’affaires s’est monté à 27 millions d’euros dans les grandes surfaces, la semaine du 13 au 19 juillet et de 24 millions entre le 20 et le 26 juillet.

Alors que le virus circule plus activement sur le territoire français ces dernières semaines, l’application des gestes barrières (garder une distance d’un mètre, se laver les mains, porter un masque) demeurent essentiels pour empêcher une seconde vague épidémique. Cette crainte grandissante, au vu de l’apparition de nombreux clusters, ne devrait donc pas freiner les ventes à la rentrée de septembre.

Masques : la grande distribution devrait baisser les prix

Le budget mensuel alloué aux masques est jusqu’ici élevé : 57 euros par mois en moyenne pour une personne seule et jusqu’à 228 euros mensuels pour une famille de quatre personnes (deux adultes et deux enfants). Ce revirement de situation devrait donc ravir les ménages car, la grande distribution devrait baisser ses prix, selon le Journal du dimanche.

"Les masques vont devenir un produit d'appel au même titre que le Coca-Cola ou le Nutella, toutes les enseignes s'apprêtent à faire des offres commerciales pour la rentrée", a affirmé au JDD Thierry Cotillard, président des enseignes Intermarché et Netto.

Vidéo : Covid-19 : quid de la réutilisation de masques chirurgicaux ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.