De nouveaux billets de 100 et 200 euros entreront en circulation le 28 mai prochain. Ils viennent clore la série Europe, en circulation depuis 2013, pour lutter contre la falsification de la monnaie.

La lutte contre les contrefaçons des billets de banque se poursuit. De nouvelles coupures de 100 et 200 euros, dans un style baroque et rococo, entreront en circulation le 28 mai prochain. Elles seront les dernières de cette série Europe, en circulation de manière progressive depuis 2013.

La Banque Centrale Européenne (BCE) a décidé de mettre l’accent sur la sécurité. Afin d’éviter la falsification de la monnaie, “les nouveaux billets en euros bénéficient des avancées technologiques dans le domaine de la conception des billets. Les nouveaux signes de sécurité offrent une meilleure protection contre la contrefaçon”, déclare-t-elle.

Publicité

Qu’est-ce qui change ?

Plus solide, “ce qui réduit les coûts et l’incidence sur l’environnement”, comme le précise la BCE, mais aussi plus difficile à falsifier, plusieurs signes de sécurité ont été ajouté.

Publicité
  • Un portrait d’Europe, ce personnage de la mythologie grecque qui figure sur les autres billets de la série. Il est présent à gauche en relief et à droite sur la bande argentée.
  • Un hologramme a été ajouté en haut de cette bande, où le signe euro gravite comme des satellites et est visible lorsque l'on penche le billet.
  • Le nombre en bas à gauche passe lui du vert au bleu et produit un effet de lumière lorsque l’on penche également. Les billets de 200 eux, possèdent des petits signes euro à l’intérieur de ce nombre.
  • Leur taille va également être modifiée, puisque la hauteur va être réduite, passant de 82 à 77 millimètres.
  • Les initiales de la BCE n’apparaitront plus en cinq, mais en dix langues. Le nom de la monnaie elle apparaitra en alphabet romain, mais aussi grec et cyrilliques (alphabet bulgare).
  • La carte de l’Europe qui se situe au dos de cette série a été actualisé après l’entrée de Malte et Chypre dans l’Union européenne.
Publicité

Les automates sont actuellement en cours d’adaptation. Quant aux billets de 500, la fin a sonné. La première série continuera à être émise jusqu’à épuisement des stocks, mais ils ne seront plus produits. Toutefois, ils conserveront leur valeur et pourront être échangés dans les banques sans limite de temps.

Avec 2,7 milliards de billets de 100 euros en circulation, le nombre de billets de 100 euros en circulation est supérieur à celui des billets de 10 euros qui lui est à 2,5 milliards. Aujourd’hui, le nombre total de billets en circulation dans la zone euro s'élève à 21 milliards de coupures, ce qui représente 1 200 milliards d'euros.