Suspendue en octobre dernier par Ségolène Royal, l'écotaxe pourrait reprendre forme prochainement avec une possible expérimentation en Alsace et Lorraine, selon le président de la République. 
©PHILIPPE HUGUEN/AFP

On l’a croyait enterrée, il n’en est rien. Si Ségolène Royal avait annoncé le 9 octobre dernier la suspension "sine die" de l'écotaxe sur les poids lourds, le gouvernement réfléchit pourtant à une expérimentation en Alsace et Lorraine.

En déplacement lundi en Moselle, le président François Hollande s’est en effet dit favorable à une expérimentation dans les deux régions. "Je sais ce que supportent ces deux régions avec le trafic poids lourds en provenance de l'étranger (…) Une expérimentation peut être envisagée si les élus en décident et si elle est compatible avec nos engagements européens", a-t-il déclaré dans un entretien au Républicain lorrain et à l'Est républicain.

"Il y a beaucoup de confusion sur ce sujet"

Une information que ne contredit pas la ministre de l’Ecologie. "Il y a beaucoup de confusion sur ce sujet (…) Le gouvernement a décidé la suspension du contrat avec Ecomouv'. Ce qui n'est pas la suspension de l'écotaxe et certainement pas la suspension non plus du principe pollueur/payeur", a-t-elle réagi.

L’écotaxe prévoyait une taxe kilométrique destinée aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes circulant sur les routes non soumises aux péages. Prévue pour juillet 2013, celle-ci avait déjà été suspendue deux fois avant que sa suspension ne soit annoncée par Ségolène Royal. Une fin programmée qui ne le sera finalement peut-être pas. 

En vidéo sur le même thème : Vers une écotaxe sur le périphérique parisien 

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.